L'alliage du fer, du carbone

et de l'envol d'un  papillon

/

empreint dans la pierre,

dans le sable, le vent

et la terre des tourbières

 

Sic Transit Gloria Mundi

(extrait du recueil)

Editions Interlego, 2019

HIC

SUNT

DRACONES

DOMAINE  DES DRAGONS ET AUTRES CHIMERES

L’expression Hic sunt dracones apparaît sur diverses cartographies médiévales, dont le célèbre globe de Hunt-Leox (1510). Elle désigne des mers et des rivages inconnus, des territoires inquiétants que l’on prétend peuplés de dragons marins et de monstres fantastiques.

La figure du dragon est celle de la créature hybride, d'une aberration génétique ; à l'image  des centaures, du sphinx, de l’hippogriffe,  du basilic, de la manticore, de la vouivre et autres chimères d'un bestiaire mythologique, étranges croisements des corps de serpents, de lions, de chevaux,  de scorpions, de taureaux, de rapaces...

Ici se trouvent les dragons indique le cartographe, et ce faisant, il réfute l'aberration génétique et valide le récit mythologique.

Hic Sunt Dracones, inscrit le poète. Et bien plus qu’une mise en garde au navigateur, c'est une invitation au vagabondage, à l'exploration d'une Terra Incognita. C'est l'espace  d'une  synthèse au cœur de la poétique visuelle, et c'est  le domaine  de poèmes hybrides, d'alliages singuliers et d'improbables greffons.

HIC
SUNT
DRACONES
INTRODUCTION

le rossignol.

d’une trille il repousse

la barrière des espèces.

 

extrait du recueil

Sic Transit Gloria Mundi

JSLD, Editions Interlego, 2019

 

 

 

Typogrammes, Calligrammes, domaines De Vulgari Eloquio, Deus ex Machina, Ecce Liber... Tous les domaines apparaissent et structurent la poétique visuelle à partir de la fin des années 80 ; le Domaine des Dragons - et autres Chimères apparaît pour sa part près de trente ans  après les cinq premiers.

 

Il y a d'abord, dans chaque domaine, ces œuvres transverses, irréductibles à la classification et qui échappent à la cartographie : des œuvres hybrides, qui tissent des liens entre les domaines.  D'aucunes, entre Typogrammes et Calligrammes, combinent signes empreints et calligraphiés. D'autres conjuguent les blancs palimpsestes Tabula Rasa et les pièces de machines à écrire Deus ex Machina, les matières, les aplats saturés de couleurs du domaine De vulgari Eloquio et les livres Ecce Liber...

 

Pendant plus de vingt-cinq ans, sporadiquement, apparaissent l'inscription Hic Sunt Dracones, ou l'acronyme HSD. Ils figurent dans tous les domaines de l'œuvre poétique visuelle, mais aussi dans divers recueils, performances, créations scéniques et vidéos ; quelque chose d'un cri de ralliement des chimères, ou une injonction effrontée à se jouer des domaines et de la cartographie.

 

Au début  des années 2010, Hic Sunt Dracones  apparaît pour décrire un sixième et nouveau domaine. Des œuvres  y croisent les ressources de  chaque domaine. Elles réalisent l’hybridation de matériaux métalliques (plomb, fer, acier, pièces de machines à écrire...) et organiques ; d'abord inertes (branches d’arbres, ailes d’oiseaux ou de papillons) puis vivants (lierre, Ceropegia Woodie...).

 

De greffes en alliages singuliers, comme en  écho aux trilles d’un rossignol, les poèmes   repoussent la barrière des espèces et les frontières du domaine poétique. Ils poursuivent l'invention de territoires inconnus.

HIC SUNT DRACONES
SERIE GREFFONS Since 2011

PAGE 90

2012

format : 50x50 cm

technique : mixte, lambeau d'affiche, ailes de papillon, mine de plomb et pièces de machine à écrire sur agglomérat d'affiches.

HIC SUNT DRACONES
SERIE GREFFONS Since 2011

REFLETS  17

2012

format : 50x50 cm

technique : typographie, lambeau d'affiche, ailes de papillon, mine de plomb et pièces de machine à écrire sur agglomérat d'affiches.

HIC SUNT DRACONES
SERIE GREFFONS Since 2011

A MIG CAMI

2013

format : 50x50 cm

technique : typographie, lambeau d'affiche, ailes de papillon, mine de plomb et pièces de machine à écrire sur agglomérat d'affiches.

HIC SUNT DRACONES
SERIE GREFFONS Since 2011

IN3

2013

format : 50x50 cm

technique : typographie, lambeau d'affiche, ailes de papillon, mine de plomb et pièces de machine à écrire sur agglomérat d'affiches.

HIC SUNT DRACONES
SERIE GREFFONS Since 2011

LIBER 3

2013

format : 50x50 cm

technique : typographie, lambeau d'affiche, ailes de papillon, mine de plomb et pièces de machine à écrire sur agglomérat d'affiches.

HIC SUNT DRACONES
SERIE GREFFONS Since 2011

LINEA 37

2013

format : 50x50 cm

technique : typographie, lambeau d'affiche, ailes de papillon, mine de plomb et pièces de machine à écrire sur agglomérat d'affiches.

HIC SUNT DRACONES
SERIE GREFFONS Since 2011

DOSV

2013

format : 50x50 cm

technique : typographie, lambeau d'affiche, ailes de papillon, mine de plomb et pièces de machine à écrire sur agglomérat d'affiches.

HIC SUNT DRACONES
SERIE GREFFONS Since 2011

SUSPIRO 4

2013

format : 50x50 cm

technique : typographie, lambeau d'affiche, ailes de papillon, mine de plomb et pièces de machine à écrire sur agglomérat d'affiches.

HIC SUNT DRACONES
SERIE GREFFONS Since 2011

VIBRATIONS 15/42

2013

format : 50x50 cm

technique : typographie, lambeau d'affiche, ailes de papillon, mine de plomb et pièces de machine à écrire sur agglomérat d'affiches.

HIC SUNT DRACONES
SERIE GREFFONS Since 2011

FREMISSEMENT 37

2013

format : 50x50 cm

technique : typographie, lambeau d'affiche, ailes de papillon, mine de plomb et pièces de machine à écrire sur agglomérat d'affiches.

HIC SUNT DRACONES
SERIE GREFFONS Since 2011

ESTRELLA

2013

format : 50x50 cm

technique : typographie, lambeau d'affiche, ailes de papillon, mine de plomb et pièces de machine à écrire sur agglomérat d'affiches.

SERIE GREFFONS Since 2011
HIC SUNT DRACONES

LINEA 37

2013

format : 50x50 cm

technique : typographie, lambeau d'affiche, ailes de papillon, mine de plomb et pièces de machine à écrire sur agglomérat d'affiches.

DEUS EX MACHINA
SERIE LLUMS

Les œuvres de la série Llums (lumières, en catalan), s'inscrivent dans des écrins noirs ; obscures, elles constituent le double négatif des poèmes de la série Ombra et de  leurs fonds pâles.

Les lumières, ce sont celles, métalliques, réfléchies sur les  pièces de machines à écrire, sur le verre ou sur du fil de fer barbelé. Elles procèdent de mécaniques absurdes  et malicieuses, improbables et oscillant sans cesse entre humour et  gravité.

Dans l'ombre étincellent un rouage, des glyphes de métal, brandis par les bras de frappe. Dans l'ombre parfois, un mot, griffonné à la mine de plomb, tout de lumière timide. A l'extrémité des bras de touches, des signes captifs, sous l'emprise du verre et de l'acier, . En  deçà la lumière projette leurs ombres dans  l'obscurité. Elle invente une perspective, et dans l'ombre, une idée de la pénombre.

 

leurs ombres portées inventent une perspective et une idée de la pénombre

dans l'ombre alentours, là où la lumière étincelle

 Quelques uns  de ses traits luisent brièvement, au détour d'un regard.

scintillent

 

 LLUMS 05 et 13 (détails)

2020

Format : 115x75cm

Technique : pièces de machine à écrire, mine de plomb sur bois.

DEUS EX MACHINA
SERIE LLUMS

LLUMS 01

2000

format : 50x100 cm

technique : pièces de machine à écrire sur bois

DEUS EX MACHINA
SERIE LLUMS

LLUMS 02 - 04

2000

format : 50x50 cm

technique :pièces de machine à écrire, pâtes alphabétiques

et fiole de verre sur bois.sur bois.

 

DEUS EX MACHINA
SERIE VIDERE

SERIE VIDERE - SELECTION

1998

format : 180x130 cm

technique :

mixte, résines, poudres de marbre et de granit, sable, plaques offset,

appareils et objectifs photographiques, plaques de circuits intégrés, néons,

peinture aérosol sur bois.

 

SERIES DEUS EX MACHINA